Hyacinthe de FONT-REAULX

Livre de Font-ReaulxRIQUET
et
Le canal des deux-mers
H. de Font-Réaulx
Librairie Ch. Delagrave (1888)

Dès la Préface, H. de Font-Réaulx donne le ton très didactique de son ouvrage : « …il m’a semblé qu’il y avait quelque intérêt à attirer l’attention de la jeunesse studieuse sur notre navigation intérieure, et il m’a paru que le meilleur moyen d’arriver à ce but c’était de lui faire connaître l’histoire de l’homme de génie qui a créé le plus important de nos canaux, celui qui fait communiquer l’Océan avec la Méditerranée par Bordeaux, Toulouse et Cette » , et il poursuit et conclut :  » Il est bon que nos enfants soient, dès l’école, initiés aux grandes oeuvres et aux grands projets des siècles passés et des temps présents. Ils puisent dans cette étude une expérience virile qui les fortifie et les prépare aux luttes de la vie; leur esprit s’ouvre et s’éclaire à la vue des laborieuses existences et des immenses travaux de notre vaillante nation. Le meilleur moyen de faire de bons Français n’est-il pas de retracer la vie des grands Français et des grands ouvriers de la France ? »

Le corps du livre est un récit toujours très pédagogique, tantôt presque naïf, tantôt emphatique, du personnage hors du commun qu’était Riquet ainsi que de son œuvre. Il n’hésite pas à comparer son héros à Christophe Colomb ou à Ferdinand de Lesseps et écrit même : « Il tranchait mille difficultés sans cesse renaissantes avec une sûreté de coup d’œil extraordinaire. On eût dit un général en chef commandant la victoire à ses troupes, HenriIV à Coutras, Condé à Rocroy; marchant droit au but, sans peur, sans hésitation, sans embarras, sans faiblesse, le front haut; méditatif, mais résolu et courageux, brisant les entraves de tout genre, passant par-dessus les obstacles comme en se jouant. Le génie français se retrouvait là sur les champs de bataille de l’immense entreprise … »

Il termine par une description du Canal tout entier ainsi que par une liste des collaborateurs et des descendants de Riquet. Enfin, en appendice, s’ajoutent une lettre du Cardinal de Joyeuse au Roy , missive écrite à Narbonne en 1598 (l’année de L’Edit de Nantes) avec étude chiffrée pour la jonction des deux mers (Henri IV ne réalisera pas ce projet mais commandera, dès 1604, le Canal de Briare avec une échelle d’écluses qui ne manquera pas d’inspirer Riquet) ainsi qu’ un devis pour un canal de jonction entre la Garonne, le Fresquel et l’Aude et entre l’Océan et la Méditerranée fait sous le règne de François Ier en 1539! Etudes très instructives et prémonitoires !

Sans doute H. de Font-Réaulx a-t-il été entendu puisqu’un an après sa publication, son livre relié était offert à un élève de l’Ecole Municipale Professionnelle de Reims à l’issue de l’année scolaire 1888-89 pour son premier prix de … Calligraphie….

Jean-Pierre Janier