Jacques André

jacques-andreQui êtes-vous Monsieur RIQUET ?

Un rêveur, un manipulateur, un meneur d’hommes hors pair, un calculateur, un génie, un usurpateur, un financier de haut vol, un visionnaire….

Peut-être un peu de tout cela à la fois. La complexité humaine semble avoir trouvé chez Pierre-Paul RIQUET l’une de ses meilleures traductions. Quelle que soit la part de lumière ou d’ombre que l’on puisse invoquer au simple nom de RIQUET, il n’en demeure pas moins que ce personnage interpelle, interroge.

Depuis plus de trois ans que le Musée & Jardins du Canal du Midi est ouvert, le constat est presque toujours le même. Venus découvrir un monument exceptionnel, patrimoine de l’humanité, les visiteurs en repartent avec une impression très singulière.
Comment se fait-il que cet homme ne soit pas plus connu ? Pourquoi s’est-il engagé à l’âge de 57 ans, alors que l’espérance de vie ne dépassait pas à cette époque 40 ans, dans un projet qui aura raison de ses dernières années, qui endettera considérablement ses descendants et dont il ne verra pas l’aboutissement ?
La volonté farouche et absolue d’offrir une place de choix dans la société d’Ancien Régime à sa descendance a très certainement motivé tout son investissement.
Toutefois et quelles que soient les raisons de son dessein, cette œuvre n’a pu être réalisée que par un homme doué de facultés et d’un engagement peu communs.

VAUBAN aurait dit « Le Canal de Jonction des Deux Mers est sans contredit, le plus beau et le plus noble ouvrage de cette espèce jamais entrepris… j’eus préféré la gloire dans être l’auteur à tout ce que j’ai fait ou pourrais faire à l’avenir ».
Cet hommage, rendu par l’un de nos plus fameux architectes militaires, permet de comprendre et d’apprécier la stature de cet anonyme fermier des gabelles du Languedoc.
Pour paraphraser Monsieur Michel ADGE : « Il n’est pas utile de créer de légende, la réalité se suffit à elle-même, elle est tout aussi belle ».

Jacques André